DSC00218.JPG

Comment je suis devenue monitrice de portage - 1/5

Mis à jour : 27 juin 2020

Après avoir lu plusieurs témoignages, j'ai l'impression que (presque) tous les débuts de (futures) monitrices de portage commencent par "Il y a tant d'années, j'ai donné naissance à Bébé...".

Et bien, je ne fais pas exception, pour moi aussi ça commence comme ça. ;-)


Alors voilà, je me présente : Lucile, 28 ans, vivant dans le centre de la France. Il y a bientôt un an, et plus précisément le 7 avril 2019 (j'écris ce post le 31 mars 2020, profitant d'un temps calme pendant le confinement), je donnais naissance à ma petite Louisa. Une grossesse calme, un accouchement au top et une petite fille magnifique. Dès ses premières semaines, je la porte en écharpe, l'Original de JPMBB, et en sling de Ling Ling d'amour, gentiment prêtés par deux copines.


Les premières fois sont un peu laborieuses, avec l'écharpe comme avec le sling, mais j'y prend très vite goût, et Louisa aussi. Elle s'endort super facilement quand elle est portée, à tout moment de la journée, et le portage nous sauvent aussi quelques soirées où Louisa, très curieuse ne veut pas s'endormir. Bien lovée contre moi, au milieu du brouhaha ambiant d'une soirée entre copains, hop, Louisa commence sa nuit.


Et puis le portage en écharpe tricotée devient une habitude dans le quotidien (je délaisse vite le sling que je n'arrive pas à mettre correctement) : pendant le ménage, quand Louisa est ronchon à cause de ses dents, pendant les balades estivales, quand je me suis déplacée seule en train avec elle et mes grosses valises... Je décide donc de m'acheter ma propre Originale JPMBB. Vient ensuite le moment où Louisa grandi un peu, ne s'endort plus vraiment dans l'écharpe mais aime être portée malgré tout. Alors je tente le portage dos, difficile en écharpe tricotée. J'investi dans une écharpe tissée après avoir demandé conseil à une monitrice et, oh miracle, je réussi le portage dos, je sens moins les quelques kilos de Louisa peser sur mes épaules. J'adore ! Parallèlement, en prévision de nos vacances à la mer, j'achète un Sukkiri, sling prévu pour aller dans l’eau. Là aussi, une révélation pour moi qui avait complètement abandonné le sling. Du coup, je me retrouve avec une écharpe tricotée, une tissée, un sling, un sukkiri, un porte-bébé... Je me lance alors dans le visionnage de dizaines et dizaines de vidéos pour essayer d'utiliser correctement ces moyens de portage, apprendre de nouveaux nœuds, je me mets à suivre des monitrices de portage sur insta, suis leurs posts et stories de près... et je continue de porter Louisa, c'est pratique, c'est agréable, je vaque à mes occupations tout en câlinant mon bébé. Quoi demander de plus ? La passion pour le portage commence à naître.




Du côté pro, je travaille, à temps partiel. Mes quelques jours de libres dans la semaine, je les passe à apprivoiser le portage ou lire des articles sur ce même sujet. Alors un jour, tout d'un coup, sans y avoir pensé avant, je me dis "Et pourquoi pas devenir monitrice de portage ?"...


#monitricedeportage #écharpedeportage #babywearing #passion #baby #babygirl #écharpetricotée #écharpetissée #portagephysiologique #portagephysio #blog #expérience #témoignage #linglingdamour #jpmbb #loveradius #ringsling

Posts récents

Voir tout
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube

© 2020 PAR L'ATELIER NOUAGE - PORTAGE PHYSIOLOGIQUE

lateliernouage@gmail.com   |   Cher, France  |   Mentions légales

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now